Passer au contenu principal

Des centaines de millions de mégots finissent toujours sur les trottoirs de Genève

Trois ans après l’interdiction de fumer dans les lieux publics, de nombreux fumeurs se retrouvent dehors et jettent leur mégot sur le sol. Genève combat les cigarettes qui jonchent le sol.

Le bac à fleurs sert de cendrier.
Le bac à fleurs sert de cendrier.
Kaushik Nydegger

« Il faudrait supprimer l’interdiction de fumer dans les lieux publics. », s’exclame Roland, gérant de la brasserie-pizzeria « Les Vignettes » à la rue de Carouge, juste en face de l’arrêt du tram Augustins. « Des plantes ornent ma brasserie et les gens jettent leur mégot et autres déchets dedans. » Son établissement se situe au-dessus d’un immeuble et les habitants jettent leurs détritus par-dessus leur balcon. « Ils atterrissent sur ma terrasse, déplore-t-il. Je nettoie le dimanche, mais rien n’y fait. »

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.