Passer au contenu principal

Le catamaran-hôtel interpellé par la police

Le «catamaran-hôtel» qui doit séjourner prochainement sur la rade s'est déjà fait interpeller, mardi à son arrivée.

A peine arrivé, déjà arrêté! Le catamaran «Juusan», qui fera bed and breakfast l’hiver et des croisières l’été (notre édition du 18 février), a été interpellé par la police hier à son entrée dans la rade, car il n’avait pas encore de plaque d’immatriculation. «Un chantier va me prêter des plaques provisoires», rassure son propriétaire, Jean-Luc Oestreicher. Le bateau devrait rester environ trois semaines bloqué à quai, le long de la digue entre le Jet d’eau et Baby-Plage, le temps d’obtenir les autorisations administratives nécessaires. 

Si l’offre d’hébergement lacustre existe déjà au Bouveret, le Juusan serait le seul «boat & breakfast» de la rade genevoise. A 150 francs la nuit en chambre simple et 250 francs en chambre double, l’offre se veut raisonnable. «Mon objectif n’est pas de louer aux riches touristes uniquement, mais de permettre aux gens de la région d’y accéder», insiste le propriétaire verniolan de 51 ans.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.