Passer au contenu principal

Casse en ville: une figure de la police paie les pots cassés

Une enquête administrative est ouverte à l’encontre du numéro deux de la police en raison de nouveaux éléments.

Christian Cudré-Mauroux, chef des opérations de la police genevoise.
Christian Cudré-Mauroux, chef des opérations de la police genevoise.
Lucien Fortunati

Coup de théâtre dans une pièce que l’on croyait déjà jouée. Un mois et demi après la nuit d’humiliation infligée aux autorités par une quarantaine de Black Blocs souillant les murs genevois pour défendre la culture alternative, un autre monument est visé. Christian Cudré-Mauroux, chef des opérations, numéro deux de la police, a été suspendu de ses fonctions, comme nous l’avons révélé hier sur tdg.ch. Le magistrat chargé de la Sécurité, Pierre Maudet, a confirmé dans la foulée, par communiqué, avoir ouvert une enquête administrative à son encontre, étant en possession de nouveaux éléments.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.