Passer au contenu principal

Les carrières politiques fédérales sont de plus en plus courtes

L’impression que les parlementaires fédéraux restent de plus en plus longtemps à Berne est fausse.

Les carrières politiques sous la Coupole fédérale n’ont cessé de raccourcir de 1910 à nos jours. Andrea Pilotti, chargé de cours et responsable de recherche à l’Université de Lausanne, décrypte le phénomène. Sa thèse – en voie de publication – portait sur «Les parlementaires suisses, entre démocratisation et professionnalisation».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.