Passer au contenu principal

Des cases à la craie fleurissent sur le bitume contre le retour à «l’anormal»

Des rassemblements, avec distance de sécurité, ont eu lieu à divers endroits de la ville pour prôner un redémarrage post-Covid-19 plus local et social. La police est intervenue pour faire respecter l’interdiction de manifestation.

Une trentaine de personnes se sont rassemblées devant la gare à 12h pour un sit-in silencieux.
Une trentaine de personnes se sont rassemblées devant la gare à 12h pour un sit-in silencieux.
Laurent Guiraud

«Pas de retour à l’anormal, tout commence!» C’est le slogan d'un nouveau mouvement de mobilisation qui milite pour un redémarrage «post-Covid-19» plus local, humaniste, social et écologique. Ce lundi à 12h, une cinquantaine de personnes se sont rassemblées devant la gare Cornavin durant trente minutes. Au sol, à la craie, ils ont tracé des carrés de 2 mètres par 2 mètres, soit la surface de sécurité sanitaire. À l’intérieur, ils ont dessiné des cœurs, écrit des revendications.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.