Passer au contenu principal

Carouge se met aux candélabres solaires

L’intensité de ces réverbères totalement autonomes n’atteint pas toutefois celle des projecteurs électriques.

Des lampadaires solaires ont été installés dans le parc de Battelle-
Des lampadaires solaires ont été installés dans le parc de Battelle-
Maurane Di Matteo

Trois candélabres éclairent la chaussée uniquement grâce à l’énergie solaire depuis le début de l’été dans le parc de Batelle, à Carouge. La Commune teste ces nouveaux lampadaires totalement autonomes jusqu’à l’hiver afin de s’assurer de leur fonctionnement lorsque l’intensité du soleil faiblira. Si l’essai s’avère concluant, la Cité sarde projette de «généraliser ces luminaires partout où cela est possible et opportun», informe Nicolas Walder, magistrat chargé des questions énergétiques. Si le réverbère photovoltaïque est nouveau à Carouge, une vingtaine de communes ont déjà investi dans cette technologie. La première installation du genre remonte à 2010 sur le débarcadère de la Perle du Lac. Aujourd’hui, on dénombre 80 modèles de ce type sur l’ensemble du territoire cantonal. Rapporté aux 43 800 lampadaires traditionnels, ce nombre reste toutefois marginal.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.