Passer au contenu principal

Carouge bannit les bureaux dans son centre historique

Un nouveau règlement adopté mardi soir par le Conseil municipal vise à maintenir les arcades ouvertes au public.

Les rues du Vieux-Carouge accueillerons des petits commerçants.
Les rues du Vieux-Carouge accueillerons des petits commerçants.
DR.

Carouge veut soutenir ses petits commerçants et préserver l’animation de son centre historique. Après la Ville de Genève en 2013, la Cité sarde vient à son tour de se doter d’un Plan d’utilisation du sol (PUS). Le nouveau règlement, adopté mardi soir par la majorité du Conseil municipal, précise l’affectation des locaux dans le Vieux-Carouge. Il vise avant tout à éviter la multiplication des «arcades froides», soit la transformation de tea-rooms en fiduciaires.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.