Passer au contenu principal

Caritas achète et revend de la pacotille neuve dans ses brocantes

La vente de produits neufs a contribué à une crise interne à La Fouine. L’association caritative veut réajuster le tir.

À La Fouine, comme dans d’autres brocantes tenues par Caritas, des produits bas de gamme neufs côtoient des objets de seconde main.
À La Fouine, comme dans d’autres brocantes tenues par Caritas, des produits bas de gamme neufs côtoient des objets de seconde main.
Lucien Fortunati

Des cageots de boules de Noël neuves, des sacs à main en similicuir imitant des grandes marques, des bibelots encore emballés de plastique. Habituels à Maxi-Bazar, ces objets détonnent à La Fouine, l’espace de vente de marchandise de seconde main de Caritas. Ils détonnent aussi dans les autres boutiques caritatives de l’association dont la fonction est d’aider les personnes en situation de précarité, où ces stocks d’objets neufs côtoient meubles et vêtements d’occasion.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.