Passer au contenu principal

Le Canton fait un bénéfice imprévu de 188 millions

Le résultat des comptes 2019 de l'État de Genève présente un excédent de recettes, notamment grâce à des rentrées fiscales plus importantes.

Nathalie Fontanet, conseillère d'État responsable des Finances.
Nathalie Fontanet, conseillère d'État responsable des Finances.
Laurent Guiraud / Archives

Les comptes 2019 de l'État de Genève présentent une nouvelle fois un bénéfice inattendu. Celui-ci s'élève à 188 millions de francs, contre 28 millions au budget, grâce à des rentrées fiscales plus importantes. Mais 2019 marque la fin d'une période très favorable, selon le Conseil d'État.

Les rentrées fiscales se sont élevées à 7363 millions de francs, soit 255 millions de plus que prévu, en grande partie grâce à des correctifs et des rectifications des années antérieures des impôts des personnes physiques, a indiqué jeudi le gouvernement. L'excédent 2019 s'explique aussi par un versement supplémentaire de 39 millions de la Banque nationale suisse et par une bonne maîtrise des charges.

Le Conseil d'État juge ce résultat bienvenu, mais insuffisant pour faire face, à moyen terme, à plusieurs réformes entrées en vigueur en janvier 2020: la réforme fiscale des entreprises et le financement de l'AVS (RFFA) (186 millions), la hausse des subsides cantonaux d'assurance maladie (186 millions) et la recapitalisation de la Caisse de prévoyane de l'État de Genève (213 millions).

Investissements élevés

À ces coûts s'ajoutent «les conséquences de la crise sanitaire et économique que nous connaissons actuellement», souligne le gouvernement, qui entend «rester prudent et de maîtriser de la façon la plus rigoureuse possible» les dépenses sous son contrôle. En 2019, les dépenses de personnel ont été inférieures de 15 millions par rapport au budget, et les charges de fonctionnement, de 11 millions.

Les comptes présentent toutefois des charges de 8,7 milliards de francs. Le dépassement de 122 millions par rapport au budget (1,4%) est dû à des imprévus: le versement de l'annuité 2016 de 51 millions et une dépréciation de 43 millions des immeubles destinés à être transférés à la future Fondation Praille Acacias Vernets.

L'endettement de l'État, qui avait baissé de 1,6 milliard entre 2014 et 2018, a augmenté de 23 millions en 2019, pour un endettement moyen de 11,3 milliards. Cette hausse s'explique par un niveau d'investissement toujours élevé. Le Canton de Genève a investi 576 millions dans la mobilité, la formation, la santé ainsi que l'aménagement et le logement, avec un taux de réalisation de 76%.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.