Le canal en béton de l'Aire a été sauvé par Jaques Vernet

RenaturationLe nouveau lit de l'Aire, en cours de terrassement sous Lully et Confignon, sera mis en eau à la mi-mai. Le canal sera partiellement remblayé.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le calme est revenu dans le sillon de l'Aire dérangé jeudi par le bal d'un hélicoptère débardeur. Les oiseaux sont à nouveau maîtres de l'espace sonore. Ça et là, vendredi matin, on entendait encore des ciclées de tronçonneuses. Des bûcherons achevaient le travail rondement mené jeudi le long des berges, sous la mairie d'Onex. Prévu sur deux jours, le débardage aérien de quelque 70 arbres menaçant d'obstruer la rivière s'était achevé en fin d'après-midi.

Ces travaux d'entretien ne sont rien en comparaison de la renaturation du cours d'eau en cours depuis bientôt 15 ans entre la frontière et le pont du Centenaire. Signé Genève s'en est fait l'écho en février dernier. Le projet va bon train: à coup de trax, de pelle mécanique et de millions! 70 en tout, soit 15 par kilomètre, ont été investis par le Canton et la Confédération pour sortir le cours d'eau de son canal et lui offrir un nouveau lit naturel et divaguant. «De la belle ouvrage», se félicite Alexandre Wisard, grand chef de la renaturation des rivières du canton et pêcheur à ses heures.

– Savez-vous que le canal bétonné de l'Aire a été conservé à la suite de l'intervention de l'ancien président du Conseil d'Etat Jaques Vernet?

– Non, comment ça?

Le canal est une trace des chantiers d'occupation des années 30

«Le plus simplement du monde, répond l'ancien magistrat libéral, j'ai écrit à l'Etat pour lui rappeler deux choses: Premièrement, ce canal a été creusé par des chômeurs. Deuxièmement, la rectitude de ce fossé, bordé d'immenses peupliers, a une valeur paysagère qu'il convient de conserver.» Dans les années 30, il n'y avait pas d'assurance chômage, rappelle Jaques Vernet. Face à la crise économique, l'Etat avait ouvert des chantiers pour occuper les milliers de sans-emploi. Ce canal est une œuvre sociale, tout comme la création de la route des Jeunes.

Le canal a longtemps servi à mâter la fougue de l'Aire et à prévenir ses débordements. Il a aussi permis de gagner des centaines d'hectares de terres agricoles et maraîchères à une époque, où la souveraineté alimentaire s'appelait plan Wahlen.

Des plaques de chocolat

Les autorités ont entendu le plaidoyer de l'ancien magistrat. Le canal est conservé, réduit dans sa dimension, mais conservé. On peut voir l'allure qu'il prendra en aval du nouveau pont de Lully. Il restera en eau. «Les drainages du coteau continueront de se déverser dans le canal», précise Alexandre Wisard. Tout à côté, la creuse du futur lit de l'Aire donne des allures de plaque de chocolat au paysage. «C'est voulu et c'est une première suisse, explique Monsieur Renaturation. En mai prochain, quand les digues seront rompues, c'est la rivière elle-même qui taillera son propre lit dans ce dédale. Elle comblera certaines rainures et dévorera des carrés de terre. On économise ainsi de gros travaux de terrassement.»

Les nouvelles serres prévues sous Perly et le nouveau quartier des Cherpines, à Plan-les-Ouates et Confignon, ne vont-elles pas augmenter les apports d'eau dans la rivière? Sans doute, répond l'expert, mais il appartient aux propriétaires de gérer les crues en construisant des système de stockage et/ou en végétalisant les toits.

Et la qualité de l'eau? «Depuis que la station d'épuration de Saint-Julien a été raccordée et que les eaux usées sont traitées à Aïre, l'eau de l'Aire va beaucoup mieux», répond Alexandre Wisard. Mais il y a encore pas mal à faire du côté français pour séparer tous les égouts et éviter que les eaux usées s'écoulent avec les eaux de pluie.

Des explications de Georges Descombes, paysagiste

Créé: 28.03.2014, 16h12

Articles en relation

Un hélicoptère obwaldien emporte 70 arbres des rives de l'Aire

Nature L'opération suscite une vive émotion dans la région. L'Etat est accusé de défigurer les bords de la rivière. Plus...

Pollution de l'Aire évitée de justesse

Fait divers Une pelleteuse en feu a déversé une cinquantaine de litres d'huile dans une tranchée attenante à la rivière l'Aire. Plus...

La 3e étape de la renaturation de l’Aire est achevée

Environnement A Confignon, la rivière a retrouvé son tracé naturel après avoir été canalisée pendant 90 ans. Plus...

Un chantier colossal permettra à l'Aire de retrouver sa liberté

Renaturation Cinq hectares de forêts ont été abattus pour redonner libre cours à la rivière. Plus...

Fin de la renaturation du Foron à Thônex et Ambilly

Environnement Les travaux initiés en juin 2011 ont permis de sécuriser le tronçon et d'en faire un lieu de promenade Plus...

L'ancien président du Conseil d'Etat Jacques Vernet, ici en 2006, en compagnie de son épouse.

Le débit des rivières genevoises est suivi automatiquement. On peut l'observer sur le site de la veille hydrologique genevoise vhg.ch. Vendredi l'Arve s'écoulait à 50 m3 à la seconde, le Rhône à 380 m3/s, l'Aire à un demi-mètre cube à la seconde. La crue centenale de l'Arve est à 814 m3, celle du Rhône à 486 et celle de l'Aire à 100. De nouvelles simulations sont en cours au niveau de l'Aire qui doit garantir que les aménagements en cours ne mettent pas en danger les habitants et leur maison.

Galerie photo

Les bûcherons débitent 70 arbres au bord de l'Aire

Les bûcherons débitent 70 arbres au bord de l'Aire Une entreprise spécialisé dégage le cours d'eau en prévention des crues.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.