Passer au contenu principal

Des caméras cachées dans des réveils de prostituées

Trois femmes se retrouvent dans le collimateur de la justice. L’une d’elles, libérée cette semaine, est prévenue d’usure.

«Je ne voulais pas être filmée, dit une prostituée. Deux clients se sont aperçus de la caméra et ont menacé d’appeler la police.»
«Je ne voulais pas être filmée, dit une prostituée. Deux clients se sont aperçus de la caméra et ont menacé d’appeler la police.»
DR

La police enquête sur une affaire de prostitution dans un appartement de Champel. Selon nos renseignements, trois Brésiliennes se retrouvent dans le collimateur de la justice depuis la fin du printemps. L’une d’elles, suspectée notamment d’usure et d’encouragement à la prostitution, a été entendue la semaine dernière. Après trois mois derrière les barreaux, elle a obtenu sa libération provisoire.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.