Passer au contenu principal

Et c'est comment, une vie de chien à Genève?

Le peuple dira le 9 février s’il veut biffer ou non l’impôt sur les chiens. Au-delà du vote, la radiographie canine du canton montre que les toutous sont plus ou moins bien lotis selon leur lieu de vie.

PXHERE

Depuis quelques semaines, ils sont l’objet de toutes les attentions, au cœur d’une votation qui fait beaucoup causer dans les chaumières et au Café du Commerce: les chiens genevois doivent-ils ou non bénéficier d’une exonération d’impôts? L’objet du présent article n’est pas de faire débattre partisans et opposants, mais de s’intéresser d’un peu plus près à la population canine du canton. Où vit-elle en majorité? Dans quel coin du canton est-elle le moins à l’étroit? Où résident les bâtards et les chiens de race? Quelles communes accordent aux chiens le plus d’avantages? Warf, warf! Les toutous auraient sans doute bien des choses à nous dire sur cette lutte des classes, mais, c’est un fait, on peine à les comprendre. À défaut, les statistiques nous renseignent, un peu, sur leur statut pas vraiment identique d’un bout à l’autre du canton.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.