C’est déjà la rentrée pour les étudiants des cours d’été

UniversitéLes élèves des cours d’été de l’Université de Genève ont commencé ce lundi.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Si les mois de juillet et d’août sont synonymes de vacances pour la plupart des étudiants, il n’en est rien pour ceux qui ont décidé de suivre les cours d’été de l’Université de Genève. C’est d’ailleurs pour l’ouverture des cours de «langue française et de culture francophone» que l’ancienne conseillère fédérale Ruth Dreifuss est venue s’exprimer lundi sur le thème «Démocratie mythique et démocratie réelle» lors d’une conférence publique. Dès maintenant et jusqu’au 23 août, les étudiants estivaux pourront se rendre tous les jours au bâtiment des Bastions afin d’y suivre des cours de français le matin et des ateliers sur la culture suisse l’après-midi.

Les cours d’été de l’Université de Genève existent depuis 1891, soit dix-huit ans seulement après l’ouverture de l’université sous la forme qu’on lui connaît actuellement. Si la première année il n’y avait que 98 inscrits, aujourd’hui plus de 1 000 étudiants viennent apprendre le français dans la Cité de Calvin. Les élèves de tout niveau de français (débutants à confirmés) peuvent s’inscrire à partir de 17 ans. Les ateliers qui ont lieu l’après-midi sont donnés en français et explorent des thèmes variés, allant de la politique au cinéma suisse.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 21 juillet. Le tarif varie entre 700 francs pour deux semaines et 1800 francs pour six semaines de cours.

Créé: 15.07.2019, 17h54

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.