Le budget 2018 de Genève est désastreux

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le budget déficitaire de 186 millions de francs clôt une législature désastreuse. Nos conseillers d’État n’ont pas atteint les objectifs qu’ils s’étaient fixés, ni leurs promesses! Durant cette législature, les dépenses ont explosé de 505 millions et atteignent dorénavant 8,431 milliards de francs (7,926 milliards de dépenses en 2014)! Le plan quadriennal, obligatoire en cas de budget déficitaire, prévoit surtout des augmentations de recettes (réévaluation immobilière et taxes, réduction de la déduction LAMAL, etc.) et confirme l’absence ou l’incapacité de contrôler les charges!

Les déficits et les dettes sont des impôts différés

Les maux Genevois sont connus! Les administrations cantonales et communales Genevoises emploient environ 11 000 collaborateurs de plus que celles de Bâle-Ville et Bâle-Campagne (BS + BL: 520 000 habitants)! L’UDC proposait une réforme conséquente avec un horaire hebdomadaire augmenté de 40 à 42 heures, ce que le PLR a refusé à l’unanimité! La CPEG (Caisse de prévoyance de l’État de Genève avec 69 000 assurés ou pensionnés!) devra, après 2013, subir un second plan de sauvetage pour un coût de 4,7 milliards! Autres spécificités genevoises, les paquebots démesurés et coûteux tels que les HUG, l’IMAD, les TPG et certains départements, tels que celui de l’encadrement et du subventionnement de logements sociaux (aides sans équivalences en Suisse et le double de collaborateurs dans ce secteur qu’à Zurich, ce qui représente des dépenses d’au moins 200 millions par année!).

Et ce n’est pas mieux du côté des investissements. Voyez le CEVA, Genève avait estimé l’œuvre à 900 millions avant de comprendre que le coût réel serait de 1,4 milliard! Existerait-il un lien avec l’actuelle réduction de l’aide fédérale pour nos infrastructures pour la période 2019-2022? Pour la traversée du lac, nous sommes aussi dans le brouillard. Ce projet autoroutier devrait être à 100% à la charge de Berne. Mais vu que cet axe serait pour les 2/3 destiné au trafic régional, dont la grande majorité serait des résidents de Vaud et France voisine, la Confédération n’en veut pas! Cette position n’empêche pas le Grand Conseil genevois de discuter de la première tranche du financement des études, dont le coût global est estimé à plus de 100 millions!

Une autre politique ne manque pas d’étonner: Papyrus ou l’amnistie pour des milliers de clandestins. L’opération a été lancée sans débat parlementaire et sans aucune étude adéquate! Une évaluation par l’UNIGE, notamment sur les risques d’une progression de l’immigration illégale et de l’impact sur les coûts de l’aide sociale, ne sera envisagée qu’en 2018, soit plus d’une année après le démarrage du projet! Ces personnes sont actives dans le secteur domestique, mais également dans ceux de «l’hôtellerie et restauration» et du «nettoyage, service et soutien» qui possèdent des taux de chômage de 12,5% et de 12,2%! Est-ce que ces bénéficiaires, faiblement qualifiés, s’intégreront sur notre marché du travail?

Les déficits et les dettes sont des impôts différés. Il est urgent que l’État, comme n’importe quel citoyen, commence à se poser certaines questions, notamment: «Combien ça coûte et qui paye?» (TDG)

Créé: 03.02.2018, 11h12


Retrouvez ici tous les invités de la Tribune de Genève La rubrique L’invité(e) est une tribune libre (3000 signes, espaces compris) sélectionnée par la rédaction. Avant d’envoyer votre contribution, prenez contact assez tôt à courrier@tdg.ch, afin de planifier au mieux son éventuelle publication.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Human Brain Project avance moins vite qu'espéré
Plus...