Le bûcher des endettés se transforme en un feu d’enfer

AutodaféSamedi soir, sur la plaine de Plainpalais, les gens sont venus brûler en public leurs amendes et «factures abusives».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans le jargon des pompiers, on appelle cela un «feu ouvert». Il exige une préservation incendie. Le bataillon de la Ville de Genève a envoyé son sergent, quatre sapeurs et un fourgon. Deux lances à main ont été tirées le long des pistes de pétanque sur la plaine de Plainpalais. Là, à 18 h, des flammes généreuses, confinées dans un container, font concurrence aux enseignes du cirque de Noël et aux manèges qui tournent un peu plus loin.

Exutoire salutaire

Elles vont prendre de l’ampleur et gagner en intensité à mesure que les «incendiaires» d’un soir se succéderont pour alimenter ce foyer en forme d’exutoire salutaire. L’appel lancé par l’artiste Elena Montesinos a été à nouveau entendu. Pour la troisième fois en trois ans, la remuante plasticienne encourage ses concitoyens à venir brûler amendes, rappels, poursuites, factures en souffrance et «tous documents haïssables du même type». Elle ajoute, afin de donner du poids à sa combustion, que «les photocopies sont les bienvenues.»

Pas besoin de venir avec les originaux. Aux factures impayées, on peut aussi adjoindre les «factures abusives», celles qui désignent d’un doigt dénonciateur la «cleptocratie» ambiante. Le néologisme est de l’artiste, facilement repérable à la voix, sonore et bien timbrée, dans le groupe qui s’étoffe à vue d’œil.

«Faites-vous plaisir!»

Une dame est arrivée les mains vides et s’en veut un peu. «Je regrette d’avoir payé mes factures la veille. Si j’avais su, je serais repartie plus légère ce soir…» Elena harangue la foule: «Profitez, faites-vous plaisir, ce grand feu de joie cathartique sert justement à cela. Il nous aidera à aller payer nos prochaines mauvaises factures.»

Ou pas. Un participant se souvient avoir brûlé il y a deux ans une amende des TPG sans l'avoir réglée au préalable. «Je n’ai jamais reçu de rappel», se souvient-il, en applaudissant les flammes du bûcher purificateur.

Créé: 15.12.2018, 21h01

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Jeanne Calment est bien la doyenne de l'humanité
Plus...