Passer au contenu principal

La Brigade anti-Sardinards, cauchemar de Paul Biya à Genève

L'opposition camerounaise dans le canton bouscule son président à coup de buzz sur Internet. Un jeu à hauts risques.

Hilaire Le Tantinard, Ambassadeur Djif Djimeli et Fotso Le Reziztant font partie de la BAS et réclament, depuis Genève, un changement au pouvoir au Cameroun.
Hilaire Le Tantinard, Ambassadeur Djif Djimeli et Fotso Le Reziztant font partie de la BAS et réclament, depuis Genève, un changement au pouvoir au Cameroun.
Laurent Guiraud

Ils se font appeler Hilaire Le Tantinard, Ambassadeur Djif Djimeli et Fotso Le Reziztant et ils ont accepté d'être photographiés par la presse suisse, malgré les risques. «De toute façon, nos têtes sont connues», glisse le premier, montrant une capture d'écran d'un journal camerounais exhibant, à la manière des affiches «Wanted» de Lucky Luke, seize portraits du «commando de Genève». Comprenez par-là ceux qui se sont bagarrés le 25 juin dans le hall de l'hôtel Intercontinental avec les agents du président camerounais Paul Biya, durant son énième séjour dans le palace du Petit-Saconnex (lire ci-contre).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.