Braquage à main armée dans un bureau de change de Thônex

Fait diversAprès avoir emporté un butin inconnu, les voleurs ont pris la fuite en direction de la France.

Le braquage a eu lieu à 11h55 au 58, route d'Ambilly, à Thônex.

Le braquage a eu lieu à 11h55 au 58, route d'Ambilly, à Thônex. Image: Google Street View

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Fort heureusement, il n'y a pas eu de blessé», indique Joanna Matta, porte-parole de la police genevoise. Jeudi matin à 11h55, plusieurs individus armés ont attaqué le bureau de change qui fait corps avec la station-service au 58, route d'Ambilly, à Thônex, comme l'a révélé Léman Bleu. Le butin volé n'est pas encore évalué. Les malfrats ont ensuite pris la fuite à bord d'une voiture en direction de la France, précise la police. La station service a, elle, été fermée durant près de deux heures.

«L'alarme transfrontalière a été lancée, ajoute Joanna Matta. Aucune arrestation n'a pour l'heure eu lieu, mais une enquête est en cours, menée par la Brigade de répression du banditisme (BRB) et la Brigade de police technique et scientifique (BPTS).»

Ce braquage à main armée en rappelle un autre, survenu il y a exactement une semaine. Pour rappel, et sans lien établi avec l'attaque de Thônex, un bureau de change qui fait corps avec une station-service a été braqué au 336 de la route de Thonon, dans la commune d'Anières, le 13 juin. Les voleurs étaient repartis bredouilles et l'attaque n'avait fait aucun blessé.

Un braquage avait, par ailleurs, déjà eu lieu dans cette station-service de Thônex, située à quelques mètres de la frontière, le 20 octobre 2017. Un homme avait pénétré dans le local, s'était emparé de la recette, avant de s'enfuir à pied en France en traversant le Foron.

Créé: 20.06.2019, 16h44

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La débâcle du PLR
Plus...