Passer au contenu principal

Une bourse pour relancer les jeunes en rupture

Le Conseil d’État crée une allocation pour encourager les jeunes en rupture à reprendre une formation.

Ce soutien sera supervisé par CAP Formations, qui aide les jeunes ayant décroché à revenir dans le circuit de formation. Il regroupe l’Office pour l’orientation, la formation professionnelle et continue, l’Office cantonal de l’emploi et l’Hospice général.
Ce soutien sera supervisé par CAP Formations, qui aide les jeunes ayant décroché à revenir dans le circuit de formation. Il regroupe l’Office pour l’orientation, la formation professionnelle et continue, l’Office cantonal de l’emploi et l’Hospice général.
Lucien Fortunati

Une nouvelle mesure de soutien a été lancée par le Département de la cohésion sociale (DCS) pour permettre à des jeunes sans ou en rupture de formation de retrouver le chemin d’un cursus professionnel et d’augmenter ainsi leurs chances de réinsertion professionnelle de manière durable.

Le principe de ce projet pilote: une allocation de préformation (APF) dotée de 1000 francs par mois destinée aux 18 à 25 ans – soit un peu plus que l’aide sociale – assortie de la prise en charge de l’assurance maladie de base. Dans certains cas, un montant à concurrence de 800 francs peut être pris en charge pour le loyer.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.