Passer au contenu principal

Boucheries caillassées par les commandos «antispécistes»

Trois boucheries de la place ont été vandalisées à coups de jets de pierres, entre vendredi et dimanche. Les dégâts sont importants, les auteurs courent toujours.

Après la boucherie du Molard, et avant celle des Grottes, la boucherie de Champel, sise à l'avenue Alfred-Bertrand, caillassée dans la nuit de vendredi à samedi.Son responsable Christian Mansey pose devant la vitrine.
Après la boucherie du Molard, et avant celle des Grottes, la boucherie de Champel, sise à l'avenue Alfred-Bertrand, caillassée dans la nuit de vendredi à samedi.Son responsable Christian Mansey pose devant la vitrine.
Lucien Fortunati

La cause animale avait jusqu’ici ses défenseurs; elle a maintenant ses commandos. Ils se recrutent chez ceux et celles qui militent pour la fin du spécisme, cette forme de racisme qui, à leurs yeux, considère que la vie et les intérêts des animaux peuvent être négligés simplement parce qu’ils sont d’une autre espèce. «Nous sommes tous égaux devant la mort et le bonheur», répètent en boucle les «antispécistes» quand ils descendent dans la rue pour manifester.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.