Passer au contenu principal

La boucherie des Eaux-Vives à son tour caillassée

Les antispécistes poursuivent leurs opérations en ville. Le boucher: «Nous sommes des artisans, ils se trompent de cible.»

Genève, 2 mai 2018, rue des Eaux-Vives. La boucherie des Eaux-Vives a été attaquée, et des vitrines brisées.
Genève, 2 mai 2018, rue des Eaux-Vives. La boucherie des Eaux-Vives a été attaquée, et des vitrines brisées.
Laurent Guiraud.
Genève, 3 mai 2018, rue des Eaux-Vives. La boucherie des Eaux-Vives a été attaquée, et des vitrines brisées.
Genève, 3 mai 2018, rue des Eaux-Vives. La boucherie des Eaux-Vives a été attaquée, et des vitrines brisées.
Laurent Guiraud.
Genève, 3 mai 2018, rue des Eaux-Vives. La boucherie des Eaux-Vives a été attaquée, et des vitrines brisées.
Genève, 3 mai 2018, rue des Eaux-Vives. La boucherie des Eaux-Vives a été attaquée, et des vitrines brisées.
Laurent Guiraud.
1 / 4

Les caillasseurs de boucheries ont mené un nouveau commando. Dans la nuit de mardi à mercredi, ces combattants de la cause animale ont jeté leurs grosses pierres contre les vitrines de la boucherie Faure-Malan, dans le quartier des Eaux-Vives. Trois lancers côté rue et autant de vitrines brisées. Des autocollants servent à revendiquer l’acte. La signature des antispécistes, groupes dénonçant la supériorité de l’homme sur les autres espèces.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.