Passer au contenu principal

Le Bois de la Bâtie est victime d’éboulements à répétition

Des cheminements viennent d’être fermés après un énième glissement de terrain survenu le jour de Noël.

Bois-de-la-Bâtie : le chemin entre le Pont de St-Georges et le Café de la Tour est fermé. Un effondrement a notamment eu lieu récemment à la route des Péniches : un pan de terrain rigidifié par du béton projeté il y a près d'un siècle, a cédé entrainant avec lui, terre et gravats. Photo LUCIEN FORTUNATI
Bois-de-la-Bâtie : le chemin entre le Pont de St-Georges et le Café de la Tour est fermé. Un effondrement a notamment eu lieu récemment à la route des Péniches : un pan de terrain rigidifié par du béton projeté il y a près d'un siècle, a cédé entrainant avec lui, terre et gravats. Photo LUCIEN FORTUNATI
Bois-de-la-Bâtie : le chemin entre le Pont de St-Georges et le Café de la Tour est fermé. Un effondrement a notamment eu lieu récemment à la route des Péniches : un pan de terrain rigidifié par du béton projeté il y a près d'un siècle, a cédé entrainant avec lui, terre et gravats. Photo LUCIEN FORTUNATI
Bois-de-la-Bâtie : le chemin entre le Pont de St-Georges et le Café de la Tour est fermé. Un effondrement a notamment eu lieu récemment à la route des Péniches : un pan de terrain rigidifié par du béton projeté il y a près d'un siècle, a cédé entrainant avec lui, terre et gravats. Photo LUCIEN FORTUNATI
Bois-de-la-Bâtie : le chemin entre le Pont de St-Georges et le Café de la Tour est fermé. Un effondrement a notamment eu lieu récemment à la route des Péniches : un pan de terrain rigidifié par du béton projeté il y a près d'un siècle, a cédé entrainant avec lui, terre et gravats. Photo LUCIEN FORTUNATI
Bois-de-la-Bâtie : le chemin entre le Pont de St-Georges et le Café de la Tour est fermé. Un effondrement a notamment eu lieu récemment à la route des Péniches : un pan de terrain rigidifié par du béton projeté il y a près d'un siècle, a cédé entrainant avec lui, terre et gravats. Photo LUCIEN FORTUNATI
1 / 11

C’est l’éboulement de trop! Il est survenu le 25 décembre, comme un cadeau de Noël empoisonné, sur le cheminement piétonnier qui prolonge la route des Péniches. Ce n’est pas le premier qui se produit sur le site du Bois de la Bâtie, et sans doute pas le dernier. Prenant la mesure du danger, la Ville de Genève vient de condamner un deuxième chemin, très prisé des promeneurs et des joggeurs celui-là, qui relie le pont de Saint-Georges au café de la Tour.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.