La bise envoie ses rafales sur le lac, la ville et la campagne

GenèveDes vents jusqu'à 80 km/h soufflent depuis dimanche à la mi-journée, donnant du travail aux pompiers et à la police de la navigation.

Les panneaux des prochaines votations ont fait la culbute sur l'esplanade Saint-Antoine.

Les panneaux des prochaines votations ont fait la culbute sur l'esplanade Saint-Antoine. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les clochers et carillons résistent. Dieu est avec nous, même si, depuis bientôt vingt-quatre heures, il a allumé le ventilateur: ça souffle et ça tabasse, les pompiers sont aux affaires. Dimanche, à la sortie de la messe, sur le coup de 11 h, les premières sorties pour des chutes de matériaux en tous genres, des déblaiements, des branches d’arbres et, parfois, le tronc qui va avec.

À Onex, ce sont les plaques en plexiglas de la Migros qui se font la malle; sur les hauteurs de Bernex, c’est une serre tunnel qui s’est soulevée comme une montgolfière, avant de retomber sur sa voisine. «Il a fallu engager du lourd pour démêler l’ensemble», précise l’officier de direction du SIS, Frédéric Jaques. Les sapeurs volontaires de la commune sont venus en appui pour un chantier nocturne qui s’est prolongé jusqu’à 23 h 30.

Le chêne et le balcon

Ce lundi matin, les premiers appels à la centrale tombent vers 6 h. Ils s’enchaînent, une bonne douzaine nécessite l’engagement du fourgon à tout faire, mais aussi de l’autoéchelle. Les hommes du SIS sont au travail le long de la route des Franchises. Au même moment, une autre équipe est engagée au chemin de la Prulay sur la commune de Meyrin. Là, c’est costaud comme un chêne. Il a accroché un balcon d’immeuble dans sa chute, puis une voiture garée au pied du locatif. Des dégâts matériels, mais pas de blessés.


Lire aussi: Gare aux vents tempétueux jusqu'à mercredi


Sur le lac, la Police de la navigation ne chôme pas non plus. Elle a patrouillé tard dimanche soir, elle navigue d’une rive à l’autre ce lundi matin. Deux embarcations mal prises. «L’une est signalée vers le port de La Belotte, à la hauteur du 5, route de Thonon», indique Silvain Guillaume-Gentil, le porte-parole de la police genevoise. Bouée cassée, bateau sauvable.

Navire sur les rochers

Intervention plus délicate du côté de Corsier Port. Le navire échoué est sur les rochers, en mauvais état. «Il faudra ouvrir un chantier naval, faire appel aux professionnels du renflouage pour le récupérer», ajoute M. Guillaume-Gentil.

Côté météo, on se dirige vers quoi? Tempête de ciel bleu confirmée; la bise, bien établie, souffle à 60 km/h. Elle devrait se calmer durant la sieste et se remettre au travail en fin d’après-midi, en envoyant des rafales qui peuvent atteindre les 80 km/h.

Appliqué à une surface de six mètres carrés, l’effet de celles-ci représente quand même une poussée de 135 kilos. On comprend mieux pourquoi les nouvelles bâches d’échafaudage (dites Monarflex), servant notamment à l’étanchéité et à l’isolation phonique, ne résistent pas éternellement à la charge.

Elles gonflent, claquent et se déchirent. Certains chantiers de grande hauteur avaient, eux aussi, au réveil, ce lundi matin, des allures de bateau ingouvernable, le spi en cocotier. (TDG)

Créé: 13.05.2019, 12h37

Articles en relation

De fortes rafales de vent balayent Genève

Météo Une alerte de degré 3 est lancée. Les bourrasques atteindront jusqu'à 100 km/h. Plus...

Le lac s'est fait chahuter comme un océan toute la journée de lundi

Genève La bise faiblit en soirée, mais les pompiers sont toujours à sécuriser arbres et toits. Chantiers au soleil couchant. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La fin des soins pour Vincent Lambert
Plus...