Bijoutier d'Onex frappé et braqué

Fait diversAgé de 79 ans, le commerçant a été emmené à l'hôpital. L'auteur du brigandage a pris la fuite.

La bijouterie se trouve dans le petit centre commercial du Bois-de-la-Chapelle, à Onex.

La bijouterie se trouve dans le petit centre commercial du Bois-de-la-Chapelle, à Onex. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Peu avant 16 h, jeudi, un homme a fait irruption dans une bijouterie du petit centre commercial du Bois-de-la Chapelle, à Onex. Était-il seul? Armé? Pour l’heure, les seuls éléments connus sont les suivants: le commerçant, un homme né en 1939, a été frappé. «Blessé et extrêmement choqué, il a été emmené à l’hôpital, indique Joanna Matta, du service de presse de la police. L’auteur du brigandage a pris la fuite avec un butin pour l’heure indéterminé», poursuit-elle.

Dans la boulangerie voisine, la vendeuse a bien entendu des bruits inhabituels qui ont éveillé ses soupçons. «C’était comme des cris, des bruits sourds qui cognaient contre le mur, dit-elle en montrant la fine paroi qui sépare son commerce de la bijouterie. Je suis sortie, tout paraissait calme. Mais comme ce bruit bizarre persistait, j’ai appelé le 144.» A-t-elle vu quelqu’un sortir de la bijouterie? «Non. Mais ils ont pu partir en marchant ou sortir du côté opposé. Du moins, je n’ai vu personne partir en courant», dit-elle.

L’enquête a été confiée à la brigade de répression du banditisme (BRB) avec la police scientifique.

(TDG)

Créé: 10.01.2019, 17h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Parlement veut plus de femmes à la tête des grandes entreprises
Plus...