Berne ne réhabilite pas Léon Nicole et consorts

Novembre 1932Le Conseil des États refuse d’annuler la condamnation des antifascistes du 9 novembre 1932.

Geneve,le 9 Novembre 2007. Plainpalais. Commemoration en hommage aux 13 victimes du 9 Novembre 1932.

Geneve,le 9 Novembre 2007. Plainpalais. Commemoration en hommage aux 13 victimes du 9 Novembre 1932. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les sept personnes condamnées pour la manifestation antifasciste tragique du 9 novembre 1932 ne devraient pas être réhabilitées par l’Assemblée fédérale. Le Conseil des États s’y est opposé jeudi. Le National doit encore se prononcer.

Par 24 voix contre 17, les sénateurs ont refusé de donner suite à une initiative cantonale genevoise demandant l’annulation de la condamnation de Léon Nicole et de six autres militants socialistes.

Le 9 novembre 1932, l’armée a tiré sur la foule à Plainpalais, tuant treize personnes et en blessant 65 autres, dans le cadre d’une manifestation antifasciste. Sept organisateurs furent condamnés par une Cour d’assises fédérales en juin 1933. Une fois relâché, Léon Nicole devint élu au Conseil d’État.

Les opposants à l’initiative ont fait valoir la séparation des pouvoirs. Les jugements de 1933 ont été rendus dans le respect des règles de l’État de droit, ont-ils affirmé. Les personnes ont eu droit à une défense. Sur les 18 accusés, sept ont été condamnés.

Dans l’autre camp, on a souligné l’impact des événements de 1932. Cette question a empoisonné la vie politique genevoise pendant des décennies. «La demande de réhabilitation provient de politiciens de tous bords qui veulent faire la paix avec le passé», a souligné le socialiste fribourgeois Christian Levrat. En vain.

Créé: 14.06.2018, 20h30

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.