Passer au contenu principal

Berne bloque Genève qui manque de terres agricoles

Berne refuse que le Canton utilise autant de surfaces agricoles. Le Canton devra densifier davantage.

Antonio Hodgers,conseiller d’Etat en charge du Département de l’aménagement négocie depuis plusieurs mois avec Berne: «La Confédération nous met en liberté conditionnelle.»
Antonio Hodgers,conseiller d’Etat en charge du Département de l’aménagement négocie depuis plusieurs mois avec Berne: «La Confédération nous met en liberté conditionnelle.»

Construire dans la zone agricole? C’est bientôt un vieux rêve, ou plutôt un luxe que l’on s’offrira avec la plus grande parcimonie. C’est ce que Genève est en train d’apprendre. Le Canton a soumis il y a plus d’un an son Plan directeur cantonal 2030 (PDC) à la Confédération qui doit l’approuver. Or, celle-ci a émis de très sérieuses réserves. Les conséquences sont doubles. Primo: en suivant son planning de constructions, Genève ne peut bâtir que jusqu’en 2023. Après, il butera sur la zone agricole, et Berne dira non! Deuzio: ces restrictions forceront Genève à densifier davantage, notamment en zone villas. Politiquement, c’est explosif.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.