Passer au contenu principal

Bartholomé Tecia, noyé dans le Rhône pour crime d’homosexualité en 1566

L’endroit de son supplice aux abords de la place Bel-Air devient un « lieu de mémoire et d’espoir ». Inauguration très suivie ce lundi à midi.

inauguration de la plaque épigraphique commémorative en mémoire de Bartholomé Técia. Avec Madame la Maire, Sandrine Salerno, Marcia Kran, haut commissariat des Droits de l'Homme, et Charles Beer, président du conseil d'état.
inauguration de la plaque épigraphique commémorative en mémoire de Bartholomé Técia. Avec Madame la Maire, Sandrine Salerno, Marcia Kran, haut commissariat des Droits de l'Homme, et Charles Beer, président du conseil d'état.
Laurent Guiraud/Tribune de Genève

La Genève internationale, politique et associative : quand ces trois branches de la même ville envoient leurs représentants, cela fait beaucoup de monde sur le trottoir. Le trottoir est celui prolongeant la place Bel-Air en direction du quai de la Poste. Etroit et dangereux. La cadence des bus oblige à serrer les rangs en écoutant les discours. Soixante minutes de paroles instructives, ce lundi en fin de matinée.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.