Motos et scooters sur les voies TPG: Barthassat irrite les Verts

GenèveL'annonce de cette mesure qui vise à fluidifier le trafic a également pris de court les TPG. Les premiers tests auront lieu en 2016.

Actuellement, il est interdit pour les deux-roues motorisés d'emprunter les voies de bus. Malgré le risque d'une amende de 60 francs, ils sont des milliers à enfreindre la loi chaque jour.

Actuellement, il est interdit pour les deux-roues motorisés d'emprunter les voies de bus. Malgré le risque d'une amende de 60 francs, ils sont des milliers à enfreindre la loi chaque jour. Image: Illustration/L. Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

60 francs! C'est l'amende que risquent aujourd'hui les conducteurs de motos et scooters qui empruntent les voies de bus. Et pourtant, ils sont des milliers chaque jour à enfreindre la loi à Genève. Mais plus pour longtemps! Luc Barthassat, le conseiller d'Etat en charge du Département de l'environnement, des transports et de l'agriculture (DETA), entend légaliser cette pratique non-autorisée mais tolérée. Objectif: «Faciliter le déplacement des deux-roues motorisés et alléger les autres voies de circulation.»

C'est dans un courrier adressé le 2 avril aux répondants de son questionnaire sur les Etats généraux des transports que le conseiller d'Etat a annoncé la nouvelle, rapporte le site de 20 minutes. «Les 60% d’avis positifs permettront au département de procéder à de premiers tests de cette mesure dès 2016», explique le courriel. «Dans un premier temps, nous ferons des tests sur certains tronçons, explique le conseiller d'Etat, contacté par nos soins. Bien entendu, les motos et scooters ne doivent pas gêner les TPG. Et si cela se passe bien, nous généraliserons à tout le canton. Mieux vaut rouler dans une voie de bus libre qu'entre deux files de voitures!»

Craintes pour la sécurité

L'annonce semble avoir pris de court les TPG. «Il n’y a pas eu encore de discussion de travail à ce sujet, confirme Isabel Pereira, porte-parole des TPG. Nous partageons déjà certaines voies avec les cyclistes et les taxis. Il ne faudrait pas que l’augmentation du nombre de véhicules autorisés à circuler dans les couloirs de bus affecte la progression de la vitesse commerciale.» Et de rappeler que «la priorité de la régie reste la sécurité de ses collaborateurs, ses passagers et des autres usagers de la route».

L'aspect sécuritaire inquiète également les cyclistes et taxis qui redoutent les accidents. Taxiphone estime pour sa part que l'usage de ces voies doit rester professionnel. Du côté de la police genevoise, on rappelle que pour pouvoir entrer en vigueur, la mesure nécessitera une modification de la loi d'application de la législation sur la circulation routière (LCR). «Bien entendu, nous étudions les mesures de sécurité à mettre en place sur les axes concernés, assure le chef du DETA. Nous travaillons également aux modifications à apporter à la base légale existante.»

«La marotte du conseiller d'Etat!»

Sur la plan politique, la décision de Luc Barthassat a fait bondir Lisa Mazzone, présidente des Verts genevois: «Les deux-roues motorisés, c'est la marotte du conseiller d'Etat! Les résultats du questionnaire comportent plusieurs mesures revendiquées depuis longtemps par notre parti, comme la journée sans voiture (ndlr: mesure plébiscitée par 61% des répondants du questionnaire), poursuit la députée. Or, outre l'autorisation faite aux motos et scooters d'emprunter les voies de bus, aucune mesure concrète n'a été prise à ce jour.»

Lisa Mazzone s'interroge également sur «le mode de transport qu'on souhaite ainsi favoriser à Genève», rappelant que les deux-roues motorisés – plus de 51 000 dans le canton – sont aussi des véhicules «polluants». Une pollution qui n'est pas uniquement atmosphérique mais également «sonore, alors que 60% de la population genevoise souffre du bruit routier», relève la présidente. «L'initiative populaire fédérale revendiquant justement cette mesure, lancée en février 2012, n'a même pas abouti!», conclut-elle.

«Cette mesure avance en même temps que les autres, nous agissons sur tous les fronts», rétorque le conseiller d'Etat qui se défend d'alimenter «une guéguerre des modes de transport». «Et contrairement à ce que les Verts affirment, les deux-roues polluent beaucoup moins que les voitures», ajoute-t-il.

Dans un communiqué publié lundi en fin de journée, SolidaritéS dénonce à son tour «une mesure Bathassrrophique (...) qui va encore ralentir les TPG». «C’est tout simplement inacceptable. Nous combattrons vigoureusement cette mesure!», annonce Thibault Schneeberger.

(TDG)

Créé: 13.04.2015, 11h54

Sondage

Genève: Faut-il autoriser les deux-roues motorisés à emprunter les voix de bus?





Articles en relation

Genève est sacrée capitale suisse du bouchon routier

Circulation Dans un palmarès établi par une firme de navigateurs GPS, le bassin genevois apparaît plus engorgé que des métropoles comme Paris, Shanghai ou New York. Décryptage et réactions. Plus...

Autoroute du lac: Barthassat, Longchamp et Hodgers aux commandes

Contournement est du canton La réalisation du business plan détaillé du plus grand chantier du XXIe siècle est attendu avant la fin de 2016. Plus...

Un ferryboat prêt à l'emploi est en main de Luc Barthassat

Mobilité En marge de la direction ad intérim des TPG, Christoph Stucki a étudié à fond la liaison entre Chens et Céligny. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Niki Lauda
Plus...