Les barres Honegger de Carl-Vogt remises à neuf

LogementL’Hospice général a dû relever le défi des économies d’énergie et du patrimoine. La rénovation coûtera environ 55 millions.

La façade vue d’en bas, avec les éléments typiques de l’architecture Honegger: les caissons creux en béton et le percement des loggias, inspirés des moucharabiehs d’Afrique du Nord.

La façade vue d’en bas, avec les éléments typiques de l’architecture Honegger: les caissons creux en béton et le percement des loggias, inspirés des moucharabiehs d’Afrique du Nord. Image: Pierre Abensur

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est presque un monument de la Jonction. Les cinq barres Honegger qui surplombent le boulevard Carl-Vogt donnent au quartier ses couleurs populaires issues des années soixante. Son propriétaire, l’Hospice général, a décidé de les remettre à neuf. Il a présenté hier son projet de rénovation, issu d’un concours.

Les enjeux de cette opération dépassent de loin la Jonction. Car les barres Honegger se sont multipliées dans le canton durant les années soixante, notamment à Aïre, Balexert ou encore Onex. On estime que l’architecte a réalisé près de 400 de ces immeubles représentant quelque 9000 logements. Avec leurs loggias percées de petits trous, ils ont façonné le paysage urbain. Le besoin de les rénover aujourd’hui se heurte à la préservation de leur qualité architecturale. La solution choisie pour Carl-Vogt inspirera peut-être d’autres rénovations.

«La grande difficulté consistait à résoudre les questions énergétiques tout en préservant le plus possible le patrimoine», explique Serge Moser, un consultant qui a piloté le concours. La solution retenue ne recouvrira pas les façades principales avec un vulgaire isolant. Leur apparence ne sera donc pas modifiée. On isolera avec de nouveaux vitrages et en injectant de la mousse dans certaines parties préfabriquées. Seuls les murs pignon, borgnes, seront recouverts d’isolants, sauf leur partie centrale, constituée de petites niches rectangulaires où les pigeons genevois ont l’habitude de faire une pause.

Ce mode de faire ne répond pas aux critères les plus exigeants de la rénovation énergétique, mais il a fallu trouver des compromis. La ventilation, à simple flux, reprend le système en place avec l’ajout d’un récupérateur de chaleur. On en profitera pour réaménager les espaces extérieurs.

Ce sont les bureaux d’architecte genevois MSV et CLM, associés aux ingénieurs ZS et RG, qui ont gagné le concours. Il reste à obtenir les autorisations. Les travaux pourraient débuter en 2018 et s’étaleront sur trois ans.

La rénovation est estimée à 55 millions de francs. Quel sera l’impact sur les loyers des 450 logements? «Nous ne le savons pas encore, répond Laurence Friedrich, directrice du secteur immobilier de l’Hospice général. Nos loyers sont aujourd’hui en dessous du prix du marché et le resteront. Nous voulons garder un immeuble populaire. Il est possible que tous les coûts ne soient pas répercutés.» Christian Bernet

La façade vue d’en bas, avec les éléments typiques de l’architecture Honegger: les caissons creux en béton et le percement des loggias, inspirés des moucharabiehs d’Afrique du Nord.

(TDG)

Créé: 30.06.2016, 20h31

Articles en relation

La Cité Carl-Vogt va rajeunir

Architecture Un concours a été lancé pour rénover les cinq immeubles des architectes Honegger. Un défi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: 1000 sans-papiers régularisés à Genève
Plus...