Barazzone filmé en compagnie de hauts dignitaires d'Abu Dhabi

GenèveLe conseiller administratif apparaît dans une vidéo au milieu de dirigeants d’Abu Dhabi. Il réaffirme qu’il ne s’agissait pas d’une invitation officielle.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les images sont l’oeuvre de l’office de presse de Dubai. On y voit le conseiller administratif Guillaume Barazzone au milieu de dirigeants du monde entier, d’après la vidéo retrouvée par la «Tribune de Genève» et rts.ch. Elles ont été tournées lors du Grand Prix d’Abu Dhabi 2017, auquel le magistrat PDC affirme avoir été invité à l’événement par un ami espagnol, Hugo Linares. Cet avocat aurait payé l’ensemble du voyage (vols, hôtel et GP), du 23 au 26 novembre. Au cours de ses révélations devant le Conseil municipal, mercredi passé, Guillaume Barazzone avait concédé avoir «salué un certain nombre de personnalités». Il avait choisi de dévoiler ses vacances dans le Golfe après plusieurs sollicitations de journalistes.

Grâce à cette vidéo, on en sait désormais plus sur les circonstances de cette rencontre. L’élu genevois est notamment filmé en train de serrer la main de Mohammed Ben Rachid Al Maktoum, vice-président des Emirats Arabes Unis. L’agence Emirates News Agency, qui avait déjà publié en 2015 la photo de la rencontre entre Pierre Maudet et le Cheikh Hazza bin Zayed Al Nahyan, à l’origine de l’affaire visant le conseiller d’Etat, publie elle aussi un cliché et indique le nom des autres personnalités présentes. Parmi elles figurent l’ancien roi d’Espagne Juan Carlos, le président du Rwanda Paul Kagame, celui de Tchétchénie Ramzan Kadyrov ou encore le président gabonais Ali Bongo. Les plus hauts dignitaires d’Abu Dhabi se trouvaient aussi dans la loge. Le prince héritier Mohammed Bin Zayed al-Nahyan, qui aurait payé le voyage de Pierre Maudet, était aussi là.

«L’agence Emirates News Agency avait déjà publié en 2015 la photo de la rencontre entre Pierre Maudet et le Cheikh Hazza bin Zayed al-Nahyan»

Sur les images, Guillaume Barazzone se trouve en compagnie du patron de MSC Diego Aponte. L’entreprise est le numéro deux mondial du transport maritime et son siège se trouve à Genève. Le conseiller administratif explique avoir rencontré le dirigeant qu’il connaît bien sur place. «Il m'a proposé de l’accompagner quelques minutes dans la Tour, car lui-même y possédait un accès pour deux personnes contrairement à moi qui n'était pas un invité officiel, réagit Guillaume Barazzone ce mardi soir. Le fait qu'il y ait des photos, vidéos dans un événement d'une telle ampleur ne change rien à ce fait.» L’élu genevois a présenté l’ambassadrice de Suisse à Diego Aponte. Le conseiller national réaffirme le caractère totalement privé de ses vacances. «Je n'ai reçu aucune invitation du régime dans ce voyage et je ne n'ai traité d'aucune affaire publique», assure-t-il.

L’avocat espagnol Hugo Linares, l’ami de Guillaume Barazzone, qui réside à Abu Dhabi, n’apparaît pas sur les images de l’office de presse de Dubaï. Contacté par rts.ch, il confirme que le magistrat genevois lui avait demandé de corroborer être son hôte. Il a d'abord promis qu'il montrerait à nos confrères des preuves de cette invitation qu’il qualifie de «personnelle et sans liens avec les intérêts économiques et politiques de la région du Golfe» mais s’est rétracté un jour plus tard, «sur conseil de ses avocat». Guillaume Barazzone dénonce des «sous-entendus inadéquats» de la part de nos confrères.


Le conseiller administratif réagit

Guillaume Barazzone, conseiller administratif. Photo: Magali Girardin

Contacté mardi dans la soirée, Guillaume Barazzone a tenu à donner sa version des faits via un e-mail.

«Je répète: j’ai toujours dit et redit que j’avais salué un certain nombre de personnalités, officielles ou non, mais dans un cadre privé et sans y traiter d’affaires publiques. Il n’y a donc aucune volonté de cacher quoi que ce soit. Bien au contraire.»

Et de poursuivre: «M. Diego Aponte, que je connais bien, fait partie des personnalités que j’ai saluées sur place au Grand Prix et il m’a proposé de l’accompagner quelques minutes dans la Tour, car lui-même y possédait un accès pour deux personnes. Contrairement à moi, qui n’étais pas un invité officiel. Le fait qu’il y ait des images dans un événement d’une telle ampleur ne change rien à ce fait.»

Guillaume Barazzone précise qu’il n’a pas «voyagé avec M. Aponte, qui s’est d’ailleurs rendu à Abu Dhabi pour des raisons qui lui sont propres et évidemment complètement étrangères à ma présence sur place».

Le magistrat conclut en confirmant: «Je n’ai reçu aucune invitation du régime dans ce voyage et je n’ai traité d’aucune affaire publique. Les sous-entendus de la RTS sont totalement inadéquats.» Réd.

Créé: 23.10.2018, 20h33

Articles en relation

Guillaume Barazzone révèle avoir été invité par un ami à Abu Dhabi

Conseil municipal Le conseiller administratif reconnaît avoir été convié au Grand Prix de F1. Il veut couper court à des rumeurs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Budget 2020: 590 mio de déficit prévus
Plus...