Passer au contenu principal

Bagarres et alcool à l'origine des prises en charge médicales

La météo maussade a réduit le risque de déshydratation. Bagarres et alcool restent les principaux problèmes sanitaires de la manifestation.

Les températures frisquettes (15,4 degrés samedi) et la pluie de l'édition 2014 ont réduit les risques de déshydratation et expliquent «la relative quiétude sanitaire» de la Lake Parade, indiquent dans leur bilan les samaritains genevois. Seuls 75 patients ont été pris en charge contre 129 lors de la précédente manifestation. Les interventions médicales sont principalement dues aux blessures et aux intoxications alcooliques. Les samaritains ont dénombré 28 prises en charges liées à l'alcool, ce qui représente 37% des interventions, contre 42 l'année précédente (33%). Trois patients ayant abusé de l'alcool était mineurs, «un chiffre plutôt stable».

L'interdiction du verre dans l'enceinte de la manifestation a eu un impact sur les soins de plaies. Ce sont désormais les chutes et les bagarres qui sont majoritairement responsables des blessures, alors que le verre en était le principal coupable lors de l'édition 2013. Un total de 25 points de suture a été effectué par les médecins sur 8 patients.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.