Avis favorable à la géothermie au Salève

EnergieAntonio Hodgers, conseiller d’Etat chargé de l’Energie, se réjouit de voir le dossier avancer côté français.

Nouveau périmètre proposé pour la demande d’autorisation
de recherche de gîte géothermique du Salève.

Nouveau périmètre proposé pour la demande d’autorisation de recherche de gîte géothermique du Salève.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La recherche géothermique en France voisine vient de franchir une première étape. A l’issue de l’enquête publique, le permis de recherche dit du Salève a reçu un avis favorable. La société Géoforon avait en effet déposé une demande d’autorisation pour chercher de l’eau chaude en souterrain, dans le Genevois. La géothermie consiste justement à utiliser la chaleur de l’eau comme ressource énergétique. Rendant compte de l’enquête publique, le préfet de Haute-Savoie précise que celle-ci ne concerne que la recherche de gîtes géothermiques à basse température. Une demande similaire portant sur ceux à haute température fait toujours l’objet d’une instruction nationale.

Malgré cet avis favorable, le préfet attend l’avis du conseil scientifique du comité de bassin pour prendre sa décision. De plus, il précise: «Ces autorisations ne permettent pas d’entreprendre des travaux, mais visent à préciser le potentiel de la zone.» Il énumère enfin les réserves émises dans le rapport. La principale consiste à diminuer le périmètre de 497 km2 à 355 km2, soit 52 communes contre 72 initialement.

Une limitation qu’avait demandée la Communauté de communes du Genevois (CCG), qui se réjouit d’avoir été entendue sur ce point mais aussi sur l’interdiction de secteurs «compte tenu de l’aspect paysager à protéger», soit les zones Natura 2000 du Salève, du Vuache et à proximité du Rhône. La CCG insiste à la fois sur la nécessité de maîtriser ce dossier qui concerne «l’énergie du sous-sol, qui est un bien commun» et sur les synergies possibles avec Genève.

De son côté, le conseiller d’Etat chargé de l’Energie, Antonio Hodgers, rappelle que Genève procède actuellement à la première phase du programme Géothermie 2020. «On pratique des sondes pour établir une cartographie des potentiels énergétiques dans le canton. Si les Français vont de l’avant, nous pourrons échanger des données et, dans un horizon plus lointain, pourquoi pas, partager des infrastructures.»

Créé: 19.12.2014, 19h09

Dossiers

Articles en relation

Le projet de géothermie de Lavey boucle enfin son financement

Canton de Vaud La société Holdigaz, à Vevey, amène les 5 millions de francs manquants et ses compétences en forage. Le chantier, le premier du genre en Suisse, pourrait débuter en 2015 après une multitude de renvois. Plus...

Géothermie: les Français en quête d'eau chaude autour du Salève

Energies nouvelles La campagne de sondages sismiques que veut conduire une société privée au sud de Genève ne soulève pas l'enthousiasme des élus. Plus...

La prospection géothermique du canton démarre mardi à Avusy

Genève Les premiers camions vibreurs vont sonder le sous-sol genevois pendant dix jours le long de la route de Chancy Plus...

«La géothermie peut fournir deux tiers des besoins de chauffage du canton»

Energies genevoises Antonio Hodgers revient sur la crise des SIG et ébauche l’avenir des nouvelles énergies. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus crée une frénésie de nettoyage
Plus...