Passer au contenu principal

Samia Hurst: «Tous ces avis sont certainement sincères»

Pour la bioéthicienne genevoise, le cas du suicide assisté en sursis pose la question de l’acharnement thérapeutique.

Samia Hurst, bioéthicienne, médecin et directrice de l’institut Ethique Histoire Humanités de l’UNIGE.
Samia Hurst, bioéthicienne, médecin et directrice de l’institut Ethique Histoire Humanités de l’UNIGE.
MAGALI GIRARDIN

Dans l’attente d’un jugement du Tribunal civil genevois, Samia Hurst, bioéthicienne, médecin et directrice de l’institut Ethique Histoire Humanités de l’Université de Genève, énumère les enjeux qui entourent la plainte de deux frères contre Exit. Ils ont réussi à faire suspendre le suicide assisté de leur frère de 83 ans (lire nos éditions précédentes).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.