Passer au contenu principal

Un avion présidentiel séquestré à Genève a pu décoller

Le Boeing de Guinée équatoriale s'est envolé ce jeudi, 510 jours après avoir été immobilisé à Cointrin.

L'avion présidentiel de Guinée équatoriale a été séquestré en juin 2017 à Cointrin.
L'avion présidentiel de Guinée équatoriale a été séquestré en juin 2017 à Cointrin.
Jeremy Denton

L'avion présidentiel de la Guinée équatoriale séquestré à Cointrin depuis un an et demi a finalement pu décoller ce jeudi. Le Boeing 737 était immobilisé dans le canton depuis le 20 juin 2017, dans le cadre d'une procédure civile lancée par Orange.

À l’époque, le groupe de télécommunications invoque une créance impayée pour faire saisir l'appareil mais aussi une maison à Cologny appartenant à l'Etat d'Afrique centrale. Le gouvernement de Malabo (la capitale équato-guinéenne) doit depuis plusieurs années près de cent millions d'euros à la multinationale française.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.