Laurence, l'auto-stop comme philosophie

JeunevoisDepuis qu’elle a l’âge de voyager sans sa famille, Laurence Jaquet lève régulièrement le pouce. Rencontre avec une passagère géographe.

Laurence Jaquet, 23 ans, partage ses conseils pour l’auto-stop au sein de l’association Pousse-Pouce. Image: STEEVE IUNCKER-GOMEZ

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La géographie humaine se définit comme «l’étude spatiale des activités des hommes sur la surface du globe». Rien d’étonnant dès lors que Laurence Jaquet, en licence à l’Université de Genève dans cette discipline, soit adepte de l’auto-stop. «En voyage, j’aime rencontrer des locaux et des personnes différentes. J’ai pu discuter avec le boucher d’un abattoir, alors que je suis végétarienne, un prêtre orthodoxe ou un militaire libanais. Des personnes que je n’aurais pas connues autrement.»

Que ce soit à bord d’un camion en Amérique du Sud, d’une Tesla en Suisse ou d’un bus VW dans les Balkans, la jeune femme de 23 ans se déplace régulièrement en auto-stop. Le budget est un autre point déterminant pour elle. Lors de son premier grand voyage il y a quatre ans, deux amis l’ont initiée à cette pratique et ils ont pu traverser ensemble le Nicaragua et le Costa Rica avec des ressources limitées. «En échange du service rendu, je dois être toujours de bonne compagnie. Je ne dois pas m’assoupir comme dans un trajet payant.» D’ailleurs, cet aspect social est souvent ce qui motive les conducteurs. «Une Suissesse m’a par exemple prise en stop parce qu’elle venait de se faire larguer et ne voulait pas être seule.»

Se mettre au défi

Voyager le pouce levé, c’est aussi un défi que Laurence Jaquet se lance à chaque trajet. «Réaliser les choses autrement me procure une certaine fierté et laisse plus de place à l’aventure.» Cet été, elle est partie dans le sud de la France sans itinéraire fixe et avec plusieurs jours devant elle.

Pour relever ces défis, elle a développé plusieurs techniques. «Il ne faut pas avoir de pancarte indiquant sa destination finale, mais demander directement au conducteur où il va. Cela ouvre plus de possibilités et, si le feeling ne passe pas, on peut simplement dire que ce n’est pas notre direction.» Heureusement, la Genevoise n’a renoncé que trois fois à monter dans une voiture, par inquiétude, et n’a jamais rencontré de problème. Elle veille aussi à ne jamais voyager la nuit tombée.

Ces conseils, elle les partage dans le cadre de l’association Pousse-pouce fondée avec d’autres étudiants de l’UNIGE en 2017. Le groupe organise une compétition annuelle d’auto-stop. Lors des trois premières éditions, plus de 200 Genevois se sont ainsi élancés pour rejoindre Brigue, Leysin ou Lanslebourg-Mont-Cenis (France). Autant de convaincus par cette forme de voyage alternative.

Sur internet:
www.facebook.com/poussepoucegeneve

Créé: 27.08.2019, 12h08

Où la rencontrer

Saveurs et Couleurs: «C’est là que je retrouve mes amis pour boire un verre, autant l’après-midi que le soir. L’ambiance y est familiale et détendue, et on est toujours sûr de croiser du monde!»

Le Spikisi: «Petit restaurant intimiste. Le personnel est super sympa et j’y trouve mon compte avec un grand choix de burgers végétariens délicieux.»

New Concept Sports: «Une super boutique dédiée à la course à pied. J’y achète mes baskets de sport; le conseil y est de qualité.»

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La Grande-Bretagne plébiscite le Brexit de Johnson
Plus...