Des ateliers pour apprendre à être grands-parents

EducationCe week-end à Cologny, 25 seniors ont rencontré des professionnels de l’enfance et de la santé pour parfaire leurs connaissances.

Parce que les pratiques ont évolué, des seniors souhaitent réapprendre certains gestes.

Parce que les pratiques ont évolué, des seniors souhaitent réapprendre certains gestes. Image: Pierre Abensur/Tamedia

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les turbulettes, le couchage sur le dos et surtout pas sur le ventre, les nouvelles règles en matière de réanimation cardiaque, le portage en écharpe… Voilà des thèmes qui peuvent susciter quelques levés de sourcils chez les seniors. Ils ont eu tout le loisir d’en apprendre davantage sur ces sujets et de poser leurs questions ce week-end, à Cologny, où était organisée une série d’ateliers gratuits pour apprendre aux grands-parents à être… des grands-parents.

Solange Cuttaz, massothérapeute, est à l’origine de ce projet. «L’idée est née au fil de rencontres de ma pratique professionnelle. J’ai croisé des grands-parents qui étaient parfois angoissés à l’idée de garder une journée entière leurs petits-enfants, ils avaient des appréhensions, des questions. Alors que les parents peuvent s’adresser au pédiatre, à la sage-femme, eux ne savent pas à qui parler. J’ai alors décidé d’inviter des professionnels de la santé et de l’enfance — qui participent bénévolement — à deux jours d’ateliers autour de la grand-parentalité.» Elle ajoute: «Le but n’est pas de faire des super-papys et super-mamies mais de donner à ces seniors confiance en eux, d’amener un éclairage sur des pratiques qui ont évolué, de réactiver des connaissances.»

Pour cette première édition au Manoir de Cologny, qui a réuni près de 25 seniors, l’organisatrice a proposé des ateliers autour de trois axes: la sécurité, l’aspect psychologique et la nutrition. Samedi, un médecin est venu présenter les gestes de premiers secours avec exercices pratiques sur des mannequins, Solange Cuttaz a proposé un atelier d’introduction aux techniques de relaxation sur les enfants, le pédiatre Alain Gervaix a abordé la question des maladies infantiles. Hier, on a parlé nutrition, jeux, et passé en revue le «b. a.-ba du bébé» avec la sage-femme Lucie Jacot. Celle-ci a notamment expliqué pourquoi, depuis les années 90, on évite de coucher bébé sur le ventre, abordé la mode écolo des couches lavables — «c’est plutôt un retour en arrière ça!» rigole une septuagénaire. Elle a aussi appris aux seniors à nouer une écharpe de portage et elle a fait carton plein, les participants sont conquis.

Sylvia, 59 ans, est venue avec son mari Michel, 62 ans, pour «apprendre de nouvelles choses et réviser les gestes de premiers secours». Josette, 72 ans, est grand-mère depuis trois mois. «J’ai été maman mais ce fut autrefois… il faut se remettre à la page! Ma mère me tannait pour que je mette un bonnet en filet sur la tête de mes enfants pour qu’ils n’aient pas les oreilles décollées. Je vais en profiter pour demander à la sage-femme si ça marche vraiment…» Solange Cuttaz envisage déjà une 2e édition pour l’an prochain. (TDG)

Créé: 23.11.2014, 21h03

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Affaire Maudet: nouvelle révélation
Plus...