«L’archange Gabriel» ne fera pas un seul jour de prison

JusticeJugement clément pour l’homme qui a fait trembler la France puis fait subir les pires outrages à sa fille.

Gabriel Aranda, à droite.

Gabriel Aranda, à droite. Image: Dessin Patrick Tondeux

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«L’archange Gabriel», le «Saint-Just de la photocopie», ne fera pas un seul jour de prison pour les contraintes sexuelles qu’il a fait subir à sa fille. C’est la décision prise par la Chambre pénale d’appel et de révision de la Cour de justice, a appris la Tribune de Genève.

L’homme qui avait fait la Une de Paris-Match pour avoir dénoncé des scandales étatiques en France voici trente ans a vécu depuis incognito à Genève, travaillant pour les plus grandes études de la place.

Puis il a été rattrapé par une affaire d’inceste. En 2009, la Cour d’assises l’a reconnu coupable de viol et de contrainte sexuelle sur sa fille et l’a condamné à 36 mois de prison dont six mois ferme.

Au fil des recours et à cause de la prescription, l’accusation de viol a disparu et la peine a été réduite. Aujourd’hui, la Chambre d’appel condamne cet homme de 75 ans à deux ans de prison pour contrainte sexuelle. Une peine assortie d’un sursis complet. Autrement dit, le prévenu ne fera pas un seul jour de prison.

S’agit-il de la fin de cette saga politico-judiciaire qui occupe les tribunaux depuis des années? Pas sûr. L’homme qui est défendu gratuitement par deux pointures du barreau genevois, Mes Marc Bonnant et Charles Poncet, n’exclut pas de saisir le Tribunal fédéral. Le Ministère public ainsi que Me Doris Leuenberger, avocate de la fille du prévenu pourraient faire de même.

Développements dans nos éditions payantes du vendredi 17 janvier (TDG)

Créé: 16.01.2014, 15h05

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...