Un arbre de plusieurs tonnes s'effondre dans l'Arve

GenèveLes pompiers se sont affairés à repêcher le peuplier, entraînant la fermeture partielle du quai Ernest-Ansermet jusqu'à 18h30.

L'arbre d'une trentaine de mètres est tombé lundi à cause de la bise.

L'arbre d'une trentaine de mètres est tombé lundi à cause de la bise. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le peuplier de 30 mètres est couché de toute sa longueur dans l'Arve, à la hauteur de la tour de la RTS, sur le quai Ernest-Ansermet. La forte bise qui a balayé Genève depuis le week-end a eu raison de l'arbre. La chute ne date toutefois pas d'aujourd'hui, mais de lundi après-midi.

Pourquoi le Service d'incendie et de secours (SIS) a attendu trois jours pour intervenir? «Le courant de la rivière devait être faible et nous devions attendre que les rafales de vent cessent pour pouvoir déployer les gros moyens, soit deux grues (qui n'auraient pas supporté des vents à 80 km/h) et six véhicules», explique le lieutenant Python.

Une quinzaine d'hommes du SIS sont sur place depuis 6 h jeudi matin. La route a été fermé à la circulation durant la journée, mais, à 18h30, le trafic est revenu à la normale.

Et les difficultés sont multiples.«Dans la vallée de Chamonix, la fonte de la neige risque de s'accélérer avec les beaux jours et donc d'entraîner une crue importante de l'Arve et un plus fort courant. L'arbre risquerait alors d'être embarqué par le courant et d'endommager des ponts sur son passage.» Le deuxième défi est l'immersion de l'arbre, rendant impossible l’engagement direct d'hommes du SIS.

Créé: 16.05.2019, 14h36

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus est à Genève
Plus...