Des apprentis créent un rallye pour 200 élèves migrants

Semaine de la démocratieL’Espace entreprise s’associe à l’ONU pour mettre sur pied une activité d’intégration et de découverte.

De gauche à droite: Mihai, 17 ans, Mara et Moustafa, 16 ans.

De gauche à droite: Mihai, 17 ans, Mara et Moustafa, 16 ans. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est l’un des grands défis du Département de l’instruction publique (DIP): scolariser les élèves migrants, dont le nombre ne cesse d’augmenter. Pour favoriser leur intégration, des jeunes apprentis s’investissent aussi.

Une cinquantaine d’élèves de l’Espace entreprise – lieu de formation pratique pour les apprentis en commerce – travaillent depuis mai sur un projet destiné aux jeunes migrants des classes d’insertion professionnelle de l’ACPO (Service de l’accueil du postobligatoire). Ils organisent aujourd’hui, dans le cadre de la Semaine de la démocratie, qui a débuté jeudi, un rallye dans le périmètre de l’ONU. Près de 200 jeunes y participent.

Un quiz en français

«Nous avons prévu douze postes, que nous tiendrons nous-mêmes, avec des quiz en français sur le thème des monuments installés autour de la place des Nations», explique Moustafa, apprenti de 16 ans. Mara et Blenda, également apprenties, soulignent: «Nous n’avons pas beaucoup d’occasions de rencontrer ces jeunes de l’ACPO, ce genre d’activité c’est important pour eux comme pour nous, ça nous fait plaisir de partager ça!»

Mihai, 17 ans, Moldave, relève qu’il est lui-même passé par l’ACPO: «Je comprends dans quelle situation ces migrants se trouvent. Ce genre de projet est intéressant, il permet d’améliorer un peu leur français et de découvrir d’autres choses.»

Créer des ponts

Les apprentis ont également préparé une présentation de l’ONU, où aura lieu durant l’après-midi une remise de prix pour les gagnants du rallye et d’un concours photo, en présence de Michael Møller, directeur général de l’Office des Nations Unies à Genève. Onze fonctionnaires de l’ONU issus des nationalités les plus représentées à Genève prendront la parole pour souhaiter la bienvenue aux élèves et raconter des anecdotes sur leurs parcours. «L’idée est de créer des ponts entre des jeunes scolarisés dans différentes structures, mais aussi entre eux et la Genève internationale», résume Yves Chardonnens Cook, directeur de l’Espace entreprise.

Laurence Fabry Lorenzini, formatrice, conclut: «Ce projet est le fruit d’une collaboration avec l’ONU, l’ACPO mais également la Fondation Eduki, qui promeut la découverte de la Genève internationale. C’est un projet de grande ampleur!» (TDG)

Créé: 16.09.2016, 09h50

Articles en relation

La Semaine de la démocratie démarre ce jeudi

Citoyenneté Pour cette deuxième édition, la manifestation proposera 35 événements durant dix jours. Son but: interroger la démocratie et inciter les citoyens à y participer. Plus...

«La statistique est un outil essentiel de la démocratie»

Services Un congrès phare sur les statistiques, un domaine de plus en plus important, se tient cette semaine à Genève. Plus...

Des enfants migrants enfermés par centaines

Grèce Athènes n’arrive pas à gérer l’afflux de migrants. Les mineurs sont mis en cellule avec des adultes. L’UE exige une solution. Plus...

«Le week-end prochain, il y aura 10'000 migrants dans la jungle de Calais»

France Christian Salomé travaille dans la jungle de Calais depuis des mois. Selon lui, les arrivées ne vont pas cesser avant des mois. Plus...

La Ville veut plus de places d’apprentissage

Formation Un fonds doté de 1,5 million doit soutenir les entreprises qui engagent des apprentis. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le franc faiblit: la France voisine souffre
Plus...