Passer au contenu principal

Appel aux familles genevoises pour l’accueil des migrants

Les premières expériences d’hébergement sont évaluées positivement. Seuls 98 migrants sont logés chez l’habitant à Genève.

A Genève, près de 400 requérants d'asile sont logés dans les abris PC.
A Genève, près de 400 requérants d'asile sont logés dans les abris PC.
Laurent Giraud

«L’intégration n’est pas seulement l’affaire de l’Etat, la société civile doit s’impliquer.» C’est avec ces mots que l’Hospice général et Mauro Poggia, son conseiller d’Etat de tutelle, aux côtés de l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR), ont tiré le bilan d’une année d’accueil de migrants par des familles genevoises. Mais surtout, l’appel est lancé. Alors que 400 requérants d’asile sont toujours logés dans des abris PCi à Genève, les familles désireuses d’ouvrir leurs portes peuvent s’annoncer sur le site de l’OSAR. Au total, seuls 98 requérants vivent aujourd’hui chez l’habitant dans le canton. Ce chiffre tient compte des personnes placées directement par l’Hospice général, de celles qui bénéficient de logements mis à disposition par les communes et les paroisses et de l’action de l’OSAR. Cette dernière a permis l’hébergement de 24 personnes chez 13 familles genevoises. «C’est peu», s’accordent les acteurs réunis pour cet appel à la population genevoise.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.