Passer au contenu principal

L’antispéciste exige 68 000 francs de dédommagements

Au deuxième jour du procès, les avocats des militants plaident l’acquittement et réclament de gros montants pour la détention.

Une défense particulièrement structurée et résolue a plaidé. Pour Me Léonard Micheli-Jeannet, le dossier repose uniquement sur «des soupçons qui confinent à l’arbitraire».
Une défense particulièrement structurée et résolue a plaidé. Pour Me Léonard Micheli-Jeannet, le dossier repose uniquement sur «des soupçons qui confinent à l’arbitraire».
Patrick Tondeux

Les preuves sont-elles suffisantes pour condamner les trois activistes antispécistes? Sur le fond, leur combat n’est-il pas en accord avec les sensibilités de la population? Après le réquisitoire du procureur Adrian Holloway, qui a demandé des peines fermes de 18 et 12 mois pour les deux principaux prévenus, les avocats de la défense ont instillé le doute et ouvert la question idéologique dans ce procès particulièrement suivi.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.