Passer au contenu principal

Une antispéciste condamnée pour avoir attaqué les écuries du Cirque Knie

Une Lyonnaise de 21 ans écope d’une peine avec sursis pour violation de domicile et diffamation.

Le Cirque Knie sur la place de Plainpalais.
Le Cirque Knie sur la place de Plainpalais.
OLIVIER VOGELSANG

Une peine pécuniaire avec sursis et une amende de 100 francs. Le Tribunal de police a rendu son jugement à l’encontre de la militante antispéciste qui, en août 2016, s’en était prise au Cirque Knie sur la plaine de Plainpalais. «Stop à l’exploitation», «Le cirque tue», avait inscrit la jeune femme de 21 ans sur des panneaux plastifiés dans les écuries. Puis, elle s’est exprimée sur Facebook où elle dénonçait de pseudos mauvais traitements infligés aux animaux. Sur ce point, la justice a déterminé que les bêtes ne souffraient d’aucune négligence.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.