L'ancien cinéma de la rue du Cendrier sera transformé en dancefloor

ConstructionL’arcade du Broadway sera recyclée en boîte de nuit. Une requête a été déposée auprès du Département de l’urbanisme du canton de Genève.

Photo d'archive - L'ancien cinéma Broadway devrait être transformé en discothèque.

Photo d'archive - L'ancien cinéma Broadway devrait être transformé en discothèque. Image: Pascal Frautschi

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le destin de l’ancien cinéma de la rue du Cendrier est riche en rebondissements. Il semble pourtant se concrétiser dans le monde de la nuit. Les plans déposés au Service des autorisations de construire prévoient l’aménagement d’une discothèque à la place du Broadway. Située dans les sous-sols du bâtiment, elle pourrait accueillir 600 personnes pour une surface de 150m2. Un fumoir de 12m2 situé au rez-de-chaussée accueillerait 48 personnes maximum.

Projets en chaîne

Les projecteurs du Broadway avaient cessé de tourner en 2010. Les propriétaires du bâtiment de la rue du Cendrier, la famille Wachtl, prévoyaient d’abord de remplacer la salle obscure, « à l’agonie », par un restaurant. Une requête avait ainsi été déposée en novembre 2010, mais un recours a mis fin à ce projet.

Rémy Pagani avait alors proposé en avril 2011 de reloger le Moulin à Danse (MàD) dans ces locaux. La discothèque devait en effet quitter le site d’Artamis, destiné à être transformé en Ecoquartier. Les responsables du MàD ont cependant jugé la salle trop petite pour organiser les événements voulus, comme des soirées reggae, electro et live.

Le projet de la Ville a donc été abandonné. Entre-temps, le MàD est passé par plusieurs phases (prolongation de bail, recours divers, etc.) avant de fermer définitivement ses portes à la rue du Stand il y a dix jours. La discothèque devrait être relogée en juin aux Charmilles.

Les plans ont été déposés

Depuis, la situation n’avait pas vraiment évolué. Cette nouvelle requête de transformation des locaux pourrait cependant ranimer ce lieu désert. Le projet a été confié au bureau d’architectes Localarchitecture, basé à Lausanne. « Rien n’est encore décidé, précise tout de même Antoine Robert-Grandpierre, responsable du projet. Il n’y a pas de plans définis. Pour l’instant, la requête concerne des travaux basiques, des travaux d’infrastructure. » La demande est en cours d'instruction et la réponse devrait tomber dans les prochains mois. (TDG)

Créé: 09.04.2013, 15h28

Articles en relation

Après la Sip, le MàD a fermé ses portes dimanche soir

Genève La célèbre boîte de nuit de la rue du Stand a vécu, dimanche, sa dernière soirée avant de plier bagage. Elle devrait rouvrir le 1er juin aux Charmilles Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

80% des insectes volants ont disparu en 30 ans
Plus...