Passer au contenu principal

Une amitié née grâce aux bijoux

Les deux orfèvres de l'Atelier 5 ont soufflé les 30 bougies de leur arcade.

Toutes les pièces sont confectionnées à deux, c'est leur marque de fabrique.
Toutes les pièces sont confectionnées à deux, c'est leur marque de fabrique.
Frank Mentha

Le 9 novembre 1989, l’Atelier 5 ouvre ses portes rue Saint-Victor. Les patronnes du lieu, Sophie Tagliabue et Catherine Sciarini-Zambelli, ont alors la petite trentaine. Enfants de la Cité sarde, c’est avant tout une histoire d’amitié qui les pousse à ce projet commun. Tout commence par des chemins différents.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.