Passer au contenu principal

Amiante: les ouvriers des Pâquis exposés seront suivis médicalement

Le syndicat Unia demandait des visites médicales pour les ouvriers du chantier de l'école. La Suva suit en partie les exigences syndicales.

L’alerte avait été donnée par un ouvrier qui travaillait sur le chantier de l'école des Pâquis.
L’alerte avait été donnée par un ouvrier qui travaillait sur le chantier de l'école des Pâquis.
Steeve Iuncker-Gomez

Un arrêt immédiat du chantier de l’école des Pâquis. Et des visites médicales pour tous les ouvriers potentiellement exposés, financées par les responsables du chantier. C’est ce qu’exige le syndicat Unia dans un communiqué envoyé mercredi matin, suite à notre article relatant la contamination d'une zone du chantier, à présent désamiantée (voir notre article «Contaminé à l’amiante, le chantier de l’école des Pâquis a dû fermer»).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.