Passer au contenu principal

Amer, un ténor du PS genevois démissionne

Le député Jean-Charles Rielle dénonce «le clientélisme d’un clan qui a pris les commandes du parti».

«La force d’un collectif, c’est sa diversité de genre, d’âge et de niveau socio-culturel».
«La force d’un collectif, c’est sa diversité de genre, d’âge et de niveau socio-culturel».
Laurent Guiraud

«C’est avec tristesse et détermination que je vous fais part de ma démission du Parti socialiste genevois et donc de sa Section Ville de Genève.»

C’est en ces termes que le député Jean-Charles Rielle vient d’écrire à ses camarades pour leur annoncer son départ qui sera officialisé jeudi, lors du Grand Conseil. Il précise qu’il poursuivra son travail parlementaire comme député indépendant. «Par rapport aux électrices et électeurs qui m’ont fait confiance et attribué leurs suffrages, je respecterai mes engagements socialistes de gauche. Dans ce sens, je vais demander, comme les statuts suisses le prévoient, mon affiliation directe au Parti socialiste suisse», indique-t-il dans sa lettre de démission.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.