L’amateur d’insolites se régale aux Automnales

PalexpoDans cette foire généraliste, le vrai et le faux cohabitent en harmonie. Florilège.

Au bout de l’allée traversant la Halle 4, le singe au geste sisyphéen brandit un imposant baril. C’est design.

Au bout de l’allée traversant la Halle 4, le singe au geste sisyphéen brandit un imposant baril. C’est design. Image: MAGALI GIRARDIN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En quoi, le singe? En fibre de verre. Il ne sort pas de l’atelier d’un sculpteur, mais de chez un carrossier. Au bout de l’allée de la Halle 4, on ne voit que lui. Il a le geste sisyphéen et brandit en grimaçant un imposant baril. À l’intérieur du stand, spécialisé dans le design figuratif, le gorille a ses frères cadets, de couleurs rouge et bleu.

À leurs pieds, une panthère appareillée avec un collier à pointes et des crânes de toutes les tailles. Les plus grands sont plutôt pour la véranda.

Les prix ne sont pas affichés. Contrairement aux peluches géantes qui peuplent une scénographie un peu triste de la Halle 2. L’ours blanc coûte 800 francs. C’est cher, il a l’air mal nourri et, après six jours d’exhibition au milieu de pingouins bicolores, son poil commence à fatiguer.

Le blanc revient deux fois, avec une clarté autrement plus remarquable. Les deux stands qui se partagent l’affiche d’honneur, le Var et les HUG, se ressemblent avec leur déco pavillonnaire en forme d’archipel cinq étoiles. C’est vraiment luxueux, on se dit deux fois que l’on est en classe privée.

Le Var a délocalisé son office du tourisme à Genève. C’est commercialement cohérent. Au niveau émotion et goûts du terroir, on repart un peu frustré, même si le troisième bouquet de fleurs du jour est offert et la fiole d’huile d’olive, après dégustation, est également à l’œil.

L’œil est étudié de près sur le site des Hôpitaux universitaires. Mais pas que. Notre santé, d’aujourd’hui et de demain, se décline didactiquement sous toutes ses coutures. Le personnel de salle est nombreux, les démos s’enchaînent à un rythme soutenu. Les panneaux explicatifs nous projettent en 2040, ce n’est pas de la science-fiction mais du marketing bâtisseur et clairvoyant, même si on se sera d’ici là rapproché du club des centenaires.

À mi-parcours, les Automnales se portent bien, malgré le petit coup de mou constaté ce mercredi. Il faisait beau dehors, le soleil a volé des visiteurs. Sans inquiéter les bradeurs en treillis militaires. Chaque matin, un camion-remorque arrive de Suisse alémanique, débarque sa marchandise afin d’éviter les ruptures de stock, en particulier au rayon ceintures d’officier et maquillage de camouflage (brun, vert et noir), le fin du fin.

Les cuillères «à restes» se découvrent ailleurs, sur un stand moins ostentatoire, que l’on met volontiers dans la liste de nos coups de cœur de la semaine. Un long manche et une languette conçue pour «racler les décrochements au fond du pot de Nutella». On doit cette confidence technique au jeune vendeur. Il vient du Val-de-Travers, son accent n’est pas varois mais il fait aussi rêver. Comme Magie, Heureuse et Elvira, les reines de la ferme au cœur de Genève Terroir; des vaches, des vraies, pas des singes customisés.

Créé: 13.11.2019, 20h01

Articles en relation

Édition de référence pour Les Automnales

Palexpo Le lundi est habituellement un jour sans. Hier, c’était plein. Tous les indicateurs sont au beau fixe. Visite dans la foule. Plus...

Les Automnales débutent sous une météo de rêve

Palexpo La pluie est le meilleur allié de cette foire annuelle qui attend beaucoup de monde. Première visite emballante. Plus...

Comment faire bonne chère aux Automnales

Fines gueules Arvinis tient désormais salon quatre jours à Palexpo durant la foire. Qui déroule en outre un abondant menu de concours, ateliers, shows culinaire et autres. Prévisite gourmande. Plus...

Les Automnales annoncent une édition de référence

Palexpo Hôte et invité d’honneur : les HUG et le Var. Mariage heureux en perspective. Mise en bouche avant la noce. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Conseil fédéral contre l'interdiction totale de la pub pour le tabac
Plus...