Passer au contenu principal

L’Allondon a été polluée près d’un site du CERN

Les pêcheurs soupçonnent l’institution, qui n’y serait apparemment pour rien. En tout cas pas cette fois…

Des équipes du CERN auraient constasté des irisations sur un affluent de la rivière. L’organisation de recherche nucléaire affirme que la pollution vient d’un particulier. L.FORTUNATI
Des équipes du CERN auraient constasté des irisations sur un affluent de la rivière. L’organisation de recherche nucléaire affirme que la pollution vient d’un particulier. L.FORTUNATI

Circulez, il n’y a rien à voir! Jeudi 21 mai, tard dans la soirée, une pollution s’est produite dans un affluent de l’Allondon: le Lion, à Saint-Genis-Pouilly, en France voisine. L’incident est resté très confidentiel. Des pêcheurs l’ont découvert vendredi matin, en voyant le barrage flottant que les pompiers genevois du Service d’incendie et de secours (SIS) ont mis en place à titre préventif sur l’Allondon, près du pont de Moulin-Fabry, au-dessus de Satigny. Le dispositif est resté en place cinq jours. D’emblée, les associations de pêcheurs ont soupçonné le CERN, dont le site de Prévessin, qui borde le ruisseau du Lion, a déjà pollué deux fois ce cours d’eau ces derniers mois.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.