Allier tourisme et respect de l’enfance

La solutionL'ONG Friends International dispense des conseils pour voyager sans nuire à la protection et aux intérêts des enfants.

Emmanuelle Werner Gillioz, directrice du bureau genevois de Friends International, tenant une affiche de sensibilisation.

Emmanuelle Werner Gillioz, directrice du bureau genevois de Friends International, tenant une affiche de sensibilisation. Image: Georges Cabrera

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En vacances dans quelque contrée exotique, vous croisez un gamin nécessiteux qui vous demande l’aumône. Touché au cœur par cette misère infantile, vous sortez votre porte-monnaie et glissez une pièce dans sa menotte tendue. Ce faisant, vous pensez améliorer son sort, mais en fait, vous ne lui rendez pas service.

Comme l’explique l’ONG Friends International dans un dépliant destiné aux voyageurs, en donnant de l’argent, de la nourriture ou des cadeaux à des enfants qui mendient, on les encourage à continuer à faire la manche au lieu d’aller à l’école suivre une formation qui pourrait les sortir du cycle de la pauvreté. Selon l’ONG, il est plus judicieux de soutenir des entreprises sociales et des organisations qui offrent une formation professionnelle aux jeunes ou viennent en aide aux enfants et à leurs familles.

Les dérives du «volontourisme»

«Quand on parle de tourisme responsable et d’enfants, on pense généralement au problème du tourisme sexuel, note Emmanuelle Werner Gillioz, directrice du bureau genevois de Friends International. Mais il y a d’autres comportements qui peuvent avoir un impact négatif sur les enfants des pays visités, y compris lorsque cela part d’une bonne intention.» La mode du «volontourisme», qui mêle voyage d’agrément et volontariat, peut par exemple avoir des effets pervers. «Dans ce domaine, l’offre a explosé ces dernières années. La grande tendance est d’aller aider des enfants vulnérables, en particulier dans les orphelinats. Mais il y a de faux orphelinats qui se créent uniquement pour répondre à cette demande touristique. Les enfants qui y vivent ne sont pas vraiment orphelins et sont exploités comme attraction pour récolter des dons.»

Aux personnes tentées par le «volontourisme», notamment les jeunes adultes, Friends International conseille de commencer par se demander en quoi le fait de passer quelques jours auprès d’enfants est vraiment utile et s’il n’y a pas d’autres moyens de les aider. «Nous encourageons plutôt le transfert de compétences avec le personnel local, explique Amanda Senger, responsable du programme éducation de Friends International. Même des jeunes sans expérience professionnelle peuvent avoir des compétences intéressantes, par exemple dans le domaine du community management ou de la vidéo.»

Se renseigner avant de partir

Avant de s’embarquer avec une organisation de type caritatif ou humanitaire, il est en outre recommandé de se renseigner sur son compte. Est-elle enregistrée légalement? Accepte-t-elle n’importe qui ou faut-il montrer patte blanche? Organise-t-elle des séjours de quelques jours seulement ou y’a-t-il une durée minimale requise?

Active dans les pays de destination des touristes, Friends International s’ingénie aussi à sensibiliser la population dans les pays de départ. L’ONG est ainsi partenaire de Genève Aéroport pour toucher les voyageurs en partance, et elle mène des actions dans les écoles genevoises. Par ailleurs, elle vient de publier des lignes directrices à l’intention des professionnels de l’industrie du tourisme. Elle a aussi ouvert dans divers pays des filières de formation dans la restauration et l’hôtellerie, et décerne le label «childsafe» aux hôtels les plus attentifs à la protection de l’enfance. (TDG)

Créé: 19.10.2018, 09h00

Le problème

Le tourisme peut avoir des impacts néfastes sur les enfants des pays visités, qu’il s’agisse de la mendicité qui les maintient dans un état de dépendance, du travail des enfants et d’autres formes d’exploitation. Le site www.thinkchildsafe.org explique les bonnes pratiques et donne toutes sortes de conseils. AN.G.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Inde: vers une réélection du nationaliste Modi
Plus...