Alliance entre Libra et une école genevoise

Monde numériqueFille de Facebook, la société qui ambitionne de créer une monnaie virtuelle mondiale s'allie avec l'institut CREA.

L'institut CREA, école privée genevoise spécialisée dans la communication digitale, à la route des Acacias.

L'institut CREA, école privée genevoise spécialisée dans la communication digitale, à la route des Acacias. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le développement de Libra, entité issue de Facebook dont l'objectif est de créer une monnaie virtuelle mondiale, à Genève se précise. Une école privée genevoise spécialisée dans la communication digitale, CREA, annonce un partenariat avec Libra pour développer ses formations dans la finance. «L’objectif de cette formation est de permettre aux professionnels d’anticiper les changements apportés par la blockchain et en particulier Libra», indique cette école.

Installée désormais au coeur de la Genève bancaire, l’association Libra a pour ambition d'atteindre «des milliards de personnes par la création d’un écosystème monétaire et financier mondial». Selon les responsables de l'école CREA, Libra a aussi pour mission de soutenir des organismes de formation et de recherche pour développer les applications et outils qui permettront de réaliser une devise et une infrastructure financière mondiale. Qui soit à portée de tous.

C'est le Français Bertrand Perez, bras droit du Genevois David Marcus, établi en Californie, qui devient le «parrain» de ce module de formation. «Des collaborateurs de l’association Libra interviendront afin de former les participants et leurs permettre d’appréhender les enjeux d’un des projets blockchain les plus ambitieux à ce jour», souligne encore cette école genevoise.

Créé: 20.09.2019, 12h03

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La Grande-Bretagne plébiscite le Brexit de Johnson
Plus...