Une alliance de droite inédite fleurit à Meyrin

Élections municipales 2020Lâché par le PDC, le PLR a choisi de s’apparenter avec l’UDC en vue des élections municipales de ce printemps.

La course à la Mairie de Meyrin continue, une nouvelle alliance se crée.

La course à la Mairie de Meyrin continue, une nouvelle alliance se crée. Image: STEEVE IUNCKER-GOMEZ

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cette alliance-là n’a jamais vu le jour à Genève. Et pourtant, pendant des années, l’Union démocratique du centre a appelé de ses vœux un rapprochement avec le Parti libéral-radical, afin de constituer une droite plus puissante. Puis elle s’est lassée d’attendre. Ce qui n’aura donc été qu’un rêve au niveau cantonal vient pourtant de se réaliser à l’échelon communal. Les sections meyrinoises des deux partis se sont en effet apparentées en vue des élections municipales du 15 mars prochain.

La raison de cette union inédite, il faut aller la chercher du côté de l’habituelle troisième composante de la droite, le Parti démocrate-chrétien. Le mois dernier, le PDC meyrinois a en effet annoncé qu’il ferait liste commune avec les Vert’libéraux. Et, du coup, qu’il tournait le dos à son allié historique, le PLR.

«Notre objectif avec cet apparentement est d’éviter que la droite perde des sièges à Meyrin, explique le conseiller municipal Philippe Serrano, chef de groupe du PLR de Meyrin-Cointrin. Le problème, c’est qu’il n’y a plus que deux partis de droite, l’UDC et nous, car durant cette législature, le PDC s’est positionné de plus en plus à gauche. En 2015 pourtant, nous avions fait liste commune avec les démocrates-chrétiens pour l’élection au Conseil administratif.»

Du côté de l’UDC, le constat est identique: «Le PDC meyrinois a les yeux à gauche, estime la conseillère municipale Sasà Hayes. Nous, nous allons tout droit et nous partageons des valeurs avec le PLR. Lors des votes au Conseil municipal, sans nous consulter au préalable, nous avons très souvent la même position que les libéraux-radicaux. Il faut relever aussi que nous sommes deux partis d’opposition, puisque nous ne sommes pas représentés à l’Exécutif.» Lequel est actuellement composé d’une socialiste, d’un Vert et d’un PDC.

L’apparentement des deux forces de droite «durera au moins le temps d’une élection, poursuit Sasà Hayes. Cela peut nous amener des sympathies dans les rangs du PLR. De notre côté, nous présentons une liste plus jeune qu’auparavant, avec des gens motivés.» Le PLR, lui, a opté pour des candidats ayant «un profil un peu plus radical et un peu moins libéral, précise Philippe Serrano. Nous souhaitons continuer à mener une politique de centre droit. Cet apparentement avec l’UDC est un rapprochement, mais il ne s’agit pas d’une liste commune. Chacun fera sa propre campagne.»

Créé: 17.01.2020, 08h07

Articles en relation

L’Entente vole en éclats à Meyrin

Élections municipales 2020 Le PDC et les Vert'libéraux présenteront une liste commune pour les élections de 2020, marquant la fin de l'Entente. Le président du PLR reproche aux démocrates-chrétiens d'être trop à gauche. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Moubarak
Plus...